IMG_6236.JPG
Contact

De l’immédiate après-guerre à la fin des années 80, de multiples initiatives dédiées à
l’enseignement par l’image et le son existèrent en parallèle du cinéma d’exploitation
commerciale. Ciné-clubs, ateliers de réalisation, festivals et cinémathèques régionales assuraient
un réseau élargi dont les objectifs mêlaient le développement de l’expression,
l’apprentissage de l’autre et de la citoyenneté, l’accès à la culture, la formation permanente
et le désenclavement des campagne.

La Ligue de l’enseignement jouera un rôle majeur dans ce mouvement entrepris dès la naissance du cinéma par le Cinéma Éducateur puis au sortir de la seconde guerre mondiale par le développement d'un mouvement d'Enseignement par l'image et le son. 

En 1980 le CNC recense 11 000 ciné_clubs réunissant plus de 500 000 adhérents pour les 7 fédérations existantes.

Malgré cela et pour de multiples raisons les ciné-clubs vont disparaître aux tournants des années 1980.

La suppression de poste d'enseignants mis à disposition par l'éducation nationale aux associations complémentaires  de l'école publique et surtout la priorité de la défense du milieu industriel cinématographique par le nouveau ministre de la Culture de l'époque vont sonner le glas de ce mouvement. Les fédérations vont être marginalisées au sein de l'exploitation française pour donner la priorité au secteur commercial ( les salles de cinéma) qui voit disparaître un nombre record de salles alors que la fréquentation ne cesse de diminuer.

C'est à partir de cette époque que tous les dispositifs de projections non commerciales, hors temps scolaires seront confiées aux seules salles de cinéma.

L'association Dodeskaden, principalement portée par des projets de programmations et soucieuse d'assurer l'accès au public d'œuvres souvent assignées à résidences ( art-vidéo dans les galeries, documentaires de création dans les festivals, cinéma expérimental dans des petites niches...) reprend le train en marche de cette histoire, en sauvegardant d'abord des fonds issus de ces circuits.

A ce jour l'association gère un fonds de plus de 9000 films en 16mm qui proviennent des fédérations de la Ligue de l'enseignement du Var, des Bouches du Rhône et de Caluire.

A ce titre Dodeskaden est affiliée à la FAIL Ligue 13 ( ex Office Cinématographique de l'Enseignement).

Ces fonds se composent de long métrages de fictions, de courts-métrages documentaires, d'essais cinématographiques,  de films d'animations. Au delà de l'intérêt cinématographique et scientifique indéniable de ces archives, elles portent la mémoire de cette histoire d'un cinéma étendu à l'échelle du territoire, qui a participé à développer une cinéphilie populaire. Un patrimoine immatériel s'y révèle en creux : celui des pratiques de projections itinérantes, de l'accompagnement singulier des films.

 

Depuis l'acquisition des premiers fonds, les membres de Dodeskaden se sont engagées bénévolement dans la sauvegarde, le catalogage et la réactualisation des heures heureuses de cette histoire par la remise en circulation, la conception d'ateliers et la programmation de films en 16 mm.    

A la croisée de chemins entrepris depuis plus de vingt ans par de multiples structures en France et en Europe, l'association tente de s'inscrire dans une  politique culturelle cinématographique qui réinvente les conditions d'une rencontre entres les films et le public, avec la participation des cinéastes et des techniciens.

VertovN&B.jpg

Projecteur installé dans une rue du centre de Moscou, 1922 / Kinopravda Dziga Vertov

De nombreuses et précieuses recherches ont été entreprises sur le cinéma d'éducation populaire en France.

Pour plus d'informations, vous pouvez vous reporter, entre autres, à ces ouvrages :


 

-Les ciné-clubs à l'affiche, sous la direction Dominique Auzel et Pascal Laborderie, éd. A.Bizalion/Cinémathèque de Toulouse, 2018.

- La culture cinématographique du mouvement des ciné-club, une histoire de cinéphiles (1944-1999), de Léo Souillès-Debats, éd. AFRHC, 2017

- La Ligue de l'Enseignement et le cinéma, une histoire de l'éducation à l'image (1945-1989) sous la direction de Frédéric Gimello-Mesplombs, Pascal Laborderie et Léo Souillès-Debats, éd.AFRHC, 2016